Retour Accueil

Les deux filières

La filière stage/recherche

Pour l’étudiant qui souhaite préparer une thèse, cela lui permet de faire un stage au deuxième semestre dans un organisme de recherche pour préparer son projet de thèse et pouvoir candidater pour un financement. Lui sont ainsi proposé de candidater à l’école doctorale de géographie (dossier à remettre en juin, pour un master devant être alors validé), ou aux bourses de thèses de l’université Paris 1.

Pour l’étudiant ne souhaitant pas faire de thèse, mais un stage à temps plein à partir de mars, cela lui permet d’avoir en plus de cours les vendredis et samedi, une formation avec un contenu scientifique renforcé, articulé autour d’un séminaire de recherche, la préparation d’un colloque (les Rencontres Bioterre), et un petit atelier, sur une commande construite avec un acteur public ou privé.

L’alternance et BIOTERRE

Un système gagnant pour l’étudiant et pour l’organisme qui l’accueille

Le Master 2 BIOTERRE est ouvert à l'alternance.

Pour l’étudiant, cela signifie qu’il bascule du statut à part entière d'étudiant à celui de salarié en formation, ce qui n'est pas anodin pour lui : vrai contrat de travail, vrai salaire, cotisation pour la retraite, avantages liés aux statuts des salariés en fonction des organismes, etc. A l’issue de ce contrat, il peut obtenir une qualification professionnelle sanctionnée par le diplôme ou un titre à finalité professionnelle enregistré au Répertoire National des Certifications Professionnelles (RNCP) et reconnu dans les classifications d’une convention collective.

Pour l’organisme qui l’accueille, celui-ci perçoit des allègements de charge salariale en provenance des pouvoirs publics, Conseil régional entre autres.

Le contrat d'apprentissage

Les étudiants ayant 30 ans ou moins peuvent obtenir un contrat d’apprentissage, dans tout type d’organisme, public ou privé. C’est le CFA FORMASUP qui est en relation avec les organismes (site web : http://www.formasup-paris.com/ et contacts : Mmes Cantat-Lampin ou Fabienne Hetzel fabienne.hetzel@formasup-paris.com).
En revanche, il n’y a aucune limite d’âge si l’étudiant a un projet de création ou de reprise d’entreprise dont la réalisation dépend de l’obtention du diplôme ou du titre sanctionnant la formation suivie.

Pour les étudiants de plus 30 ans, il est possible d'envisager en contrat de professionnalisation. (y compris les demandeurs d’emploi en recherche de qualification), essentiellement dans des organismes privés, y compris les chambres consulaires. Le contrat de professionnalisation est géré directement par l’université (renseignements et contact : voir le secrétariat du master Somicha Guerrouj, Somicha.Guerrouj@univ-paris1.fr)

Calendrier et rythme de l’alternance souples

Le calendrier du Master 2 BIOTERRE est prévu de fonctionner avec des enseignements du début septembre à la fin juin, avec un volume total des enseignements de 516 heures.

L’étudiant en apprentissage peut débuter son contrat soit trois mois avant soit 3 mois après la date qui est fixée chaque année début septembre (le 3 septembre 2021). L’année se termine fin septembre de l'année suivante. 

Le calendrier de l’alternance précis est fourni à l’organisme qui recrute un étudiant (à demander à l’enseignement chargé du suivi de l’alternance : carre@univ-paris1.fr).

Le Master 2 BIOTERRE étant fortement professionnalisant, deux séjours intégraux d’une semaine (année 2021 : du 13 au 18 septembre dans la Drome et du 22 au 28 novembre selon le thème de l’atelier) font l’objet de projets tutorés d’application sur le terrain.

Le rythme de l’alternance : Dans le Master 2 BIOTERRE, le rythme de l'alternance consiste à être dans l'organisme professionnel d'accueil pendant trois jours par semaine, du lundi au jeudi (donc trois jours au choix) et en cours les vendredis et samedis à raison de 516 heures d’enseignement, entre septembre et juin, puis à temps plein de juillet à septembre.

Quelles contraintes ?

Pour l’étudiant du Master 2 BIOTERRE, le statut de salarié impose une assiduité et une ponctualité renforcées à la fois dans les cours et dans l’organisme professionnel d’accueil (des réductions de rémunérations sont appliquées en cas d’absence) et les périodes de vacances, comme pour les fêtes de fin d’année, sont fixées par l’organisme d’accueil.

Pour l’organisme d’accueil, les frais de la formation en alternance, pris au titre des charges liées à la formation permanente, s’élèvent à 8 104 euros par an.
Il doit intégrer dans le calendrier les deux semaines de terrain en septembre et novembre, et prévoir en septembre 5 jours de congés pour permettre à l’alternant de rédiger son mémoire d’alternance et de préparer la soutenance orale (les deux dernières épreuves obligatoires pour valider la formation).