7ème Rencontre Bioterre

Nous vous présentons aujourd’hui la version numérique de la 7e édition du colloque Bioterre. Cette rencontre Bioterre devait se tenir à la Halle Pajol le 15 mai. Elle a malheureusement dû être annulée du fait de la pandémie de COVID-19.

Sans que cela remplace les débats qui auraient eu lieu, afin de donner à la parole à nos intervenantes et intervenants, nous avons finalement opté pour une série de podcasts. Dans ces derniers, vous pourrez écouter une grande partie des différentes interventions initialement prévues. Si tous les intervenants n’ont pu répondre présent, beaucoup ont accepté le défi et nous ont parlé de leur(s) projet(s) au cours d’un entretien à distance. Nous les en remercions très vivement.

 

Ces podcasts sont répartis en trois sessions, la première correspond à une présentation des principaux enjeux des sciences participatives. La deuxième retrace des expériences de sciences participatives menées au sein de divers projets. Enfin, la troisième partie aborde les évolutions et parfois les limites de ces projets dans une approche prospective. 

L’ensemble de ces podcasts permet donc de réfléchir sur les démarches de sciences participatives et leur rôle dans la construction de savoirs opérationnels mais également dans la structuration d'outils pour une gestion et une protection territorialisées de la nature.

Les différents témoignages enregistrés ici témoignent de démarches de sciences participatives qui permettent de faciliter l'acquisition et le partage de connaissances, de diffuser une culture de la biodiversité, de mieux expliquer les logiques et les enjeux des mesures de conservation mises en place. Pour autant, plusieurs questions restent ouvertes comme par exemple celle de l’appropriation de ces dispositifs par les acteurs des territoires (actrices et acteurs publics, entreprises, milieux associatifs, habitant.e.s, etc.) ou bien celles des moyens de garantir robustesse et validation des données recueillies. 

 

Le colloque aurait permis d'apporter des premiers éléments de réponse ou du moins de mettre en discussion ces différents points. A la place nous vous présentons ces témoignages portés par des personnes qui contribuent à faire vivre les projets de sciences participatives.

Bonne écoute !

Écouter: 
Session 1 - Pierre Boivin
Session 2 - Julia Seitre
Session 2 - Recherche citoyenne
Session 2 - Yann Louault
Session 3 - Florian Martel
Session 3 - Charlotte Coquard
Atelier - Gilles Plattner

Session 1, Prendre en charge la biodiversité, pourquoi les sciences participatives ?

 

Pierre Boivin

Pierre Boivin est chargé de mission à l’Union nationale des CPIE (https://www.cpie.fr), une des structures à l'origine du Collectif national des acteurs des sciences participatives "biodiversité" (environ 25 membres). Il explicite tout d’abord ce que recouvre la notion de sciences participatives. Dans un second temps, il nous explique l’intérêt et le fonctionnement d’OPEN (observatoires participatifs des espèces et de la nature), le portail national des sciences participatives en biodiversité (https://www.open-sciences-participatives.org).


Session 2, Expériences

Julia Seitre

Julia Seitre est coordinatrice scientifique à l’association Aérobiodiversité (https://www.hopbiodiversite.com). Elle nous présente son association, et nous explique l’intérêt des sciences participatives pour observer et valoriser la biodiversité ordinaire présente sur les aéroports et aérodromes.

 

Estelle Barbeau, Céline Faure, Mathilde Riboulot-Chétrit & Claire Ribrault

Estelle Barbeau et Céline Faure sont habitantes-chercheuses, Mathilde Riboulot-Chetrit est enseignante-chercheuse (Univ Paris 1 - LADYSS) et Claire Ribrault est médiatrice à l'Atelier des Jours à Venir. Ensemble, elles nous présentent le projet qu'elles mènent conjointement sur le territoire de Marigny, un programme de recherche citoyenne sur la biodiversité des jardins et des chambeaux.

 

Yann Louault

Yann Louault est un des dirigeants d’Astrolabe Expédition (http://www.astrolabe-expeditions.org/), association qui propose un nouveau format d’expéditions océanographiques associant participation citoyenne et présence en mer de bateau de plaisance. Il nous explique comment leurs programmes de sciences participatives contribuent à la collecte de données scientifiques propres à la haute mer (paramètres physiques et relevés de biodiversité).


 

Session 3, Biodiversité et participation : quels horizons ?

 

Florian Martel

Florian Martel est chargé de mission biodiversité au CPIE (Centre Permanent d’Initiatives pour l’Environnement) du Bassin de Thau (https://www.cpiebassindethau.fr). Il nous présente le réseau “Sentinelles de la Mer”, un réseau de programmes de sciences participatives mer et littoral en région Occitanie. Le réseau propose aux citoyens de contribuer à la science et à la préservation des milieux, en participant à une quinzaine de programmes en mer, lagunes et littoral. Florian Martel nous explique en quoi ces programmes peuvent amener à améliorer l'enjeu de protection.

 

Charlotte Coquard

Charlotte Coquard travaille au sein de l’association Sciences Citoyennes (https://sciencescitoyennes.org), qui a pour objectif de favoriser le mouvement de réappropriation des sciences par la société civile, afin de mettre cette dernière au service du bien commun. Elle se concentre principalement au sein de la structure sur le tiers-secteur scientifique, et nous présente dans ce podcast le fonctionnement de la recherche participative de manière générale d’abord, puis développe le dispositif du “Tiers-Veilleur”, dispositif collaboratif de recherche entre associations et chercheurs créée initialement sous un programme du Ministère de l’Environnement (REPERE), que par la suite s’est réapproprié l’association.


Atelier

Gilles Platner

Nous accueillons dans ce podcast Gilles Plattner, analyste et ingénieur d'études scientifiques sur l'environnement urbain, investi sur les thématiques de l'environnement urbain, ainsi que sur les méthodes de sciences participatives en lien avec le MNHN et l'Université Pierre et Marie Curie. Il a participé à initier le programme Lichens Go! sur les lichens et la pollution atmosphérique. 

Gilles devait initialement animer l’atelier Lichens Go! en parallèle du colloque. Dans cet entretien nous lui avons donc demandé de nous présenter cet atelier de sciences participatives !